Voir le compte rendu du Congrès de Liège  

Confrérie des Petits Gris Cessonnais

Voir le compte rendu du Congrès de Perpignan  

L'Hymne du CEUCO

24, 25 et 26 Novembre 2017 - Congrès du CEUCO à CORDOUE

Tous les ans, en novembre, un évènement important retient l'attention des Petits Gris et de bien d'autres Confréries : le Congrès du CEUCO.

La Bretagne était bien représentée par vingt Consœurs et Confrères membres de la Confrérie de l'Oignon de Roscoff, de la Confrérie de la Poêlée du Pêcheur des Abers, de la Confrérie du Marron de Redon et de la Confrérie des Petits Gris Cessonnais.

Le Congrès se déroulait cette année à Cordoue, en Espagne, et quelques 500 Congressistes de plus de 100 confréries différentes ont, pour y assister, convergé vers cette magnifique ville d'Andalousie.

Première soirée festive et, après un repas classique, nous fut donnée la possibilité d'assister à un spectacle de flamenco où l'on vit les danseurs " mouiller le maillot " comme l'on dit.

Le lendemain journée libre avant l'assemblée générale reprise
ici sous le symbole de la Cène (photo) où des espagnols
quelque peu obnubilés par leur petite difficulté personnelle
(déplacement d'une date de chapitre à cause du Congrès) ont
fâcheusement occupé le devant de la scène sans que cela
soit profitable à tous
.




Dommage car le Congrès est européen et non hispano-espagnol. Les autres pays ont les mêmes difficultés et n'en font pas état…

À la suite de l'assemblée générale fut servi le repas dit " d'accueil " qui n'en avait malheureusement que le nom car personne ne prit la parole pour accueillir les 336 convives présents dans cette pièce de réception magnifique où fut servi un repas de grande qualité.

Le lendemain était le jour du Congrès proprement dit et la distribution des prix Aurum put commencer.

Ces prix permettent de récompenser l'excellence atteinte par les confréries dans la promotion d'un produit, d'un terroir ainsi que de récompenser des restaurateurs, producteurs, vignerons et autres professionnels cuisiniers au niveau européen.

La Bretagne souhaite attirer particulièrement l'attention sur deux attributions, les autres figurant dans le reportage photo joint.

Tout d'abord le prix accordé à la Société France-Haliotis spécialiste depuis une vingtaine d'année de l'élevage d'ormeaux en haute mer et bénéficiaire du prix accordé par votre serviteur sur indication de Gaby Troadec, Grand Chambellan de la Confrérie de la Poêlée du Pêcheur des Abers. France Haliotis est la seule entreprise d'Europe à élever des ormeaux en pleine mer.

Et un regard confraternel à la Confrérie de l'Escargot du Roussillon récompensée au travers de de Michel Aroulanda, son Grand Maître, pour les nombreuses années de travail consacrées à la promotion de l'escargot Petit Gris.



L'extraordinaire auberge espagnole qui suivit (en extérieur s'il vous plait fin novembre), fut comme tous les ans un moyen d'échanger sur les produit, les terroirs, les recettes ainsi que les goûts et parfums des produits cuisinés pour l'occasion et des bouteilles ouvertes pour accompagner ces dégustations.

Une belle ambiance autour de gens qui " transpirent " leurs produits et nous font ainsi comprendre que la mondialisation n'est pas véritablement souhaitée au sein des Confréries.

Le repas de gala nous fut servi dans un restaurant à l'architecture " locale " mais, tout comme pour le dîner d'accueil, aucun discours, aucune musique et aucun chant. Bref, l'ambiance festive faisait cruellement défaut.

Le lendemain un défilé nous réunit pour progresser jusqu''à la mosquée-cathédrale de Cordoue, également connue sous son ancien nom de grande mosquée de Cordoue (Mezquita de Córdoba) et sous son nom ecclésiastique officiel de cathédrale Notre-Dame de l'Assomption (Catedral de Nuestra Señora de la Asunción), est un ancien temple romain qui devint église puis mosquée, et dans laquelle fut ensuite érigée une cathédrale.

Un service d'ordre officiait et il fut très difficile de trouver une place dans le chœur. L'office célébrée nous repartîmes pour participer au déjeuner d'au revoir, lequel ne pouvait donner lieu à une chanson d'adieu puisque les participants étaient dispersés sur quatre salles, certains déjeunant même dans le patio.

Mais l'ambiance fut créée par quelques-uns qui souhaitèrent, au grand plaisir de certains, faire une dégustation de leur vin portugais, générant ainsi une proximité œnologique propice aux rencontres amicales.

Les Congrès se suivent et ne se ressemblent pas et à Cordoue, le temps nous a permis de profiter de la ville et des festivités de manière presqu'estivales.

Il est dommage de constater que la Confrérie hôte a été très peu présente auprès des Congressistes bretons.
Oui, dommage.

L'année prochaine, la Grèce nous attend…

Jean-Louis Le Quintrec

Le lendemain journée libre avant l'assemblée générale reprise ici sous le symbole de la Cène (photo) où des espagnols quelque peu obnubilés par leur petite difficulté personnelle (déplacement d'une date de chapitre à cause du Congrès) ont
fâcheusement occupé le devant de la scène sans que cela soit profitable à tous

Tout d'abord le prix accordé à la Société France-Haliotis spécialiste depuis une vingtaine d'année de l'élevage d'ormeaux en haute mer et bénéficiaire du prix accordé par votre serviteur sur indication de Gaby Troadec, Grand Chambellan de la Confrérie de la Poêlée du Pêcheur des Abers. France Haliotis est la seule entreprise d'Europe à élever des ormeaux en pleine mer.

Et un regard confraternel à la Confrérie de l'Escargot du Roussillon récompensée au travers de de Michel Aroulanda (photo) son Grand Maître, pour les nombreuses années de travail consacrées à la promotion de l'escargot Petit Gris.

Voir les Photos du Congrès
Voir le compte rendu du Congrès d'Oeiras  
Actualités  
L'Organisation   
Contact   
Les Sorties des Petits Gris   
La Confrérie   
Accueil