Nous nous sommes déplacés jusqu'à Meaux, un dimanche, pour assister au XXVIème chapitre de cette Confrérie dont nous espérions plein de choses.

Manifestement nous n'avons pas trouvé ce que nous espérions.
Sommes-nous trop exigeants ?

Peut-être...

La Confrérie visitée a-t-elle une approche des Confréries que nous ne partageons pas ?

Sans doute...

Nous devons nous interroger sur ce que nous recherchons dans la relation Confrérique.

En premier lieu, l'accueil car il est très important de sentir que nous sommes accueillis à bras ouverts par la Confrérie visitée.

Nous avons quitté Meaux sans avoir pu faire de rencontre de Confrères ou Consoeurs Meldois en dehors de ceux qui étaient à notre table.
C'est grandement dommage.

En second lieu je placerais la considération, cette façon d'être qui permet de penser que l'on est important aux yeux de ceux qui nous reçoivent.

Même si je me suis inscrit tardivement (le mardi pour le dimanche), je ne comprends toujours pas pourquoi je me suis fait refuser une intronisation.

En voyant comment celles-ci se sont déroulées je pense qu'il était tout-à -fait faisable d'honorer mon épouse ou moi-même d'une cravate de Chevalier.

Nous avons fait 800 kms pour visiter cette Confrérie et nous aurions été heureux de croire que nous étions attendus à défaut d'être espérés.

Dimanche 3 juillet 2016
Chapitre de la Confrérie du Brie de Meaux

Les Photos du Chapitre
Actualités  
L'Organisation   
Contact   
Nos sorties récentes   
La Confrérie   
Accueil